Le modelisme ferroviaire

Derrière cette expression quelque peu auréolée d’élégance et de finesse se cache tout un art. Vous devez savoir que le modélisme est à la croisée des chemins entre de l’art et de la technique, entre le modélisme et le maquettisme. Cette communion des genres permet d’aboutir à une activité de construction de modèles réduits de trains, allant jusque dans le super-détaillage. Comment se fait donc la construction de maquettes de réseau ferroviaire, puisque c’est de cela qu’il s’agit ?

L’art de la miniaturisation des réseaux ferroviaires

Le modélisme ferroviaire, de façon simple, est l’art de produire des maquettes de réseaux ferroviaires miniatures, intégrant l’ensemble de tous les détails présents dans un vrai réseau ferroviaire.

La naissance de cet art est partie de l’idée de miniaturiser les trains, à une époque où le transport ferroviaire était adopté en masse. Les premiers à se lancer dans cet art étaient des fabricants d’objets en fer blanc qui produisaient principalement des reproductions libres de petits trains. Plus tard, les carpet railways, qui ne sont rien d’autre que les reproductions de machines à vapeur ont fait leur apparition.

Ce n’est que bien après que les tous premiers trains jouets ont été créés. Leur particularité était d’être capable de rouler sur des rails. D’abord en coupons à ornières, les rails ont, par la suite, intégré des éléments de voie, grâce auxquels les premiers ovales de voie ont vu le jour.

Le modélisme ferroviaire a ensuite permis de produire des trains de luxe, pour finalement se moderniser. Alors que la plupart des modèles sont en métal, d’autres sont une reproduction fidèle des trains en laiton.

Un art entre esthétique et technique

La première dimension, celle du modélisme, permet d’imaginer tout un univers unique et singulier dans lequel le train prend vie. La seconde sphère, qui n’est autre que le maquettisme, permet de prendre en compte tout l’aspect technique de la construction.

Ainsi, entre l’esthétique et les détails techniques, le modélisme ferroviaire peut très vite devenir un véritable travail de précision selon la taille de la maquette. Il s’agit d’un métier qui exige du modéliste qu’il soit très pointilleux quant à l’exactitude et à la qualité des modèles qu’il reproduit.

On considère, malgré tout, que la construction de mini-réseaux ferroviaires et de chemins de fer miniatures s’apparente davantage à du maquettisme qu’autre chose. Cependant, le terme « modélisme » étant le plus utilisé, il a été adopté généralement.

Ferromodéliste, spécialiste du modélisme ferroviaire

Comme l’indique son nom, le ferromodéliste est le spécialiste du modélisme ferroviaire, que l’on appelle également le ferromodéliste. De façon abusive, on considère qu'un ferromodéliste est aussi un amoureux des trains miniatures. Ce dernier est englobé dans la catégorie des ferrovipathes qui ne sont rien d’autre que des amoureux des trains, miniatures ou grandeur nature. En cela, on les considère comme des collectionneurs, même si dans la réalité, leurs compétences vont bien au-delà.

De façon plus précise, le ferromodéliste va s’atteler à reproduire avec la plus grande exactitude, l’univers et même l’atmosphère d’un réseau ferroviaire. Il ne fait l’impasse sur aucun détail des décors propres aux chemins de fers, surtout dans le but de se rapprocher le plus possible de la réalité. 

Jardin Médieval

L’expansion des jardins médiévaux, également appelés jardins d’histoire, s’est principalement déro...

Le modelisme ferroviaire

Derrière cette expression quelque peu auréolée d’élégance et de finesse se cache tout un art. Vous...